iPhone 6 : du saphir, mais quel saphir ?

Alors que les rumeurs annoncent du saphir pour protéger l’écran de l’iPhone 6, la question est de savoir quel saphir ? En effet, il semblerait que GT Advanced Technologies ne pourrait pas produire assez de saphir pour tous les appareils annoncés.

Même si officiellement rien n’est véritablement certain, les nombreuses rumeurs croisées semblent suffisamment concordantes pour admettre que le prochain iPhone 6 utilisera du saphir synthétique pour protéger son écran.

Petit hic de taille, le site Digitimes vient d’annoncer que GT Advanced Technologies ne serait en mesure de produire du saphir que pour 1,35 à 2,25 millions d’appareils. Dès lors, la question se pose de savoir quel saphir va utiliser Apple pour protéger ses futurs smartphones.

Cette annonce est d’autant plus inquiétante que les rumeurs parlent de 75 millions d’iPhone 6 attendus par Apple avant la fin de l’année, mais aussi de près de 10 millions d’appareils qui seront écoulés lors du seul premier weekend !

Pour autant que l’information de Digitimes s’avère véridique, cela pourrait signifier plusieurs choses :

· Que les appareils équipés d’une protection en saphir seront livrés plus tard (pour ne pas dire beaucoup plus tard)
· Que le saphir sera réservé à certaines configurations, certainement les plus onéreuses
· Ou encore que le saphir n’était qu’une rumeur qui ne sera pas proposée pour l’iPhone 6

Il est par ailleurs bon de préciser que l’agence Reuters annonce de son côté que de Japan Display, Sharp et LG Display rencontreraient des problèmes de production liés à une nouvelle technologie de production des écrans d’iPhone 6, une information qui ne précise pas si ces difficultés pourraient avoir des répercussions sur la commercialisation du smartphone.

iPhone 6 : la production de saphir avant la fin de l'année serait ridicule
iPhone 6 : la production de saphir avant la fin de l’année serait ridicule

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSwing Copters va mettre vos nerfs à rude épreuve
Article suivantApple : les iPhone 6 se comparent

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here