iPhone 6 : il attend 2 semaines sur le trottoir pour être le premier

C’est depuis le samedi 6 septembre que Tetsuya Tamura campe devant l’Apple Store de Ginza à Tokyo dans le seul but d’être le premier à avoir un vrai iPhone 6.

Tetsuya Tamura est un fan de la marque Apple. Comme il l’explique, il possède une trentaine d’iPhone de toutes les générations.

Même s’il reconnait que le nouvel iPhone 6 est un peu grand, « j’aurais préféré un modèle plus compact », et qu’« il n’est pas aussi surprenant qu’espéré », Tetsuya Tamura compte camper pendant deux semaines sur le trottoir le plus cher de Tokyo. Installé devant l’Apple Store de Ginza, le quartier chic de la capitale nippone, il compte simplement être le premier à avoir un vrai iPhone 6 le 19 septembre prochain.

S’il a depuis été rejoint par d’autres fans campeurs, il explique qu’il sacrifie chaque année ses congés payés et une partie de ses rétributions pour s’offrir tous les produits marqués d’une pomme. Pour vivre, il s’est installé avec ses chaises longues, ses couvertures, ses batteries, ses vêtements … alors que la nourriture est disponible à la supérette du coin ouverte 24H/24, avec des toilettes à disposition, soulignant que l’ambiance est bonne et que la maréchaussée ne dit rien.

Pour finir, il faut quand même dire que Tetsuya Tamura est tellement impatient de posséder le vrai iPhone 6 qu’il a craqué pour une contrefaçon chinoise, « achetée sur l’internet, et qui marche ! ».

Alors qu’il va encore camper sur le trottoir pendant une semaine, Tetsuya Tamura promet déjà qu’il sera présent à la même place début 2015, pour la commercialisation de l’Apple Watch.

Il campe deux semaines sur le trottoir pour avoir son iPhone 6
Il campe deux semaines sur le trottoir pour avoir son iPhone 6

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSNCF – TER : le NFC arrive
Article suivantISS : un montage vidéo impressionnant

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here