iPhone 6 : les couacs d’Apple

Il est tout beau, il est tous neuf, il est merveilleux… mais pas tant que cela. Les utilisateurs d’iPhone 6 et 6 Plus commencent à découvrir les couacs d’Apple.

Le rêve de posséder un iPhone 6 ne tourne pas encore au cauchemar pour les heureux possesseurs d’iPhone 6 ou iPhone 6 Plus, mais la situation n’est guère encourageante avec de nombreux couacs de la part d’Apple.Les utilisateurs d'iPhone 6 et 6 Plus découvrent l'envers de la médaille

Publiée mercredi soir, la mise à jour iOS 8.0.1 était censée corriger quelques problèmes de fonctionnement du nouveau système d’exploitation mobile d’Apple. Au lieu de cela, cette nouvelle version a privé certains utilisateurs du lecteur d’empreinte digitale Touch ID, empêchant même certains mobinautes de pouvoir passer des appels. C’est dans l’urgence que la marque a dû précipitamment retirer cette mise à jour.

À cela, il faut ajouter que l’iPhone 6 Plus semble s’avérer nettement moins solide que prévu avec déjà plusieurs annonces d’appareils qui se sont pliés alors qu’ils étaient glissés dans une poche. Pire, il semblerait qu’il suffise d’une relativement faible pression pour faire plier le nouveau fleuron de la marque à la pomme, un problème que certains appellent déjà le Bendgate, le scandale de la pliure.

Selon TheNextWeb, ce problème serait pris très au sérieux par Apple, une situation qui pourrait permettre aux utilisateurs d’échanger leurs appareils pliés dans un Apple Store, mais seulement après une évaluation visuelle et mécanique.

Une chose est certaine, après avoir eu les projecteurs braqués sur la sortie de l’iPhone 6, ces mêmes projecteurs sont désormais braqués sur les couacs d’Apple.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAutorité de la concurrence : SFR et Bouygues Télécom peuvent poursuivre leur mutualisation
Article suivantLivraison par drones : DHL coiffe tout le monde sur le poteau

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here