iPhone 6 : pas si dépassé que cela par le nouveau Galaxy Note 5

Sorti il y a pratiquement une année, l’iPhone 6 pourrait sembler quelque peu dépassé côté composant comparativement aux derniers appareils sortis. Il ne l’est pas tant que cela face au Galaxy Note 5, bien au contraire.

Avec son seul Go de mémoire vive et son processeur A8 dual-core, l’iPhone 6 pourrait sembler quelque peu dépassé par rapport à l’Exynos quad-core et aux 4 Go de RAM du tout récent Galaxy Note 5. C’est ce que le youtuber DroidModderX ROOT Master a voulu vérifier en comparant la rapidité d’exécution des deux smartphones.

Le test s’est simplement porté sur la rapidité d’ouverture des applications, un point qui tire pleinement parti de la puissance du processeur et de la quantité de mémoire vive disponible.

Dans un premier round, les deux appareils sont pratiquement à égalité, ce qui est mine de rien impressionnant pour l’iPhone 6.

Mais dans le second round, qui consistait à rouvrir les applis, le verdict est impitoyable. Malgré ses « vieux » composants, elles se rouvrent beaucoup plus vite sur l’iPhone 6 que sur le Galaxy Note 5.

En fait, le problème ne se situe pas au niveau des composants, mais de la partie logicielle, plus particulièrement du manque d’optimisation de la surcouche de Samsung qui quitte les apps dès qu’elles ne sont plus utilisées alors qu’iOS les laissent automatiquement en mode « stop-and-go ».

Au final, la conclusion à retenir de cette démonstration est que le matériel ne fait pas tout, que l’optimisation de la partie logicielle est toute aussi importante pour les performances d’un smartphone.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentEnvie d’un pancake ? Demandez-le au robot PR2 !
Article suivantMicrosoft se réjouit du succès rencontré par Windows 10

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here