iPhone 6 : la Thaïlande ne veut pas être en retard !

La Thaïlande avait dû patienter un mois de plus que les États-Unis ou l’Europe avant de pouvoir vendre ses premiers iPhone 5S/5C, un retard qui ne devrait pas se produire avec l’iPhone 6.

Alors que les iPhone 5S et 5C étaient déjà en vente aux États-Unis et en Europe, les acheteurs thaïlandais avaient dû encore patienter un mois de plus avant de pouvoir faire l’acquisition des smartphones d’Apple, un retard qui ne devrait pas se produire avec la sortie de l’iPhone 6.

Souhaitant faire partie des pays qui seront les premiers à commercialiser le nouveau joyau de la marque à la pomme, la Commission de radiodiffusion nationale et les télécommunications (NBTC) ont pris les devants en accordant d’ores et déjà son autorisation de commercialisation aux deux modèles d’iPhone 6, et cela même si les deux appareils n’ont officiellement pas encore été présentés.

Alors que les rumeurs évoquent la date du 9 septembre pour la présentation officielle de ce fameux iPhone 6, la Thaïlande est prête !

À l’heure actuelle, on croit qu’il sera décliné dans deux versions, de 4,7 et 5,5 pouces qu’il devrait proposer une résolution supérieure, que son écran pourrait être protégé par du cristal de saphir, qu’il gagnerait en puissance grâce à un nouveau processeur, etc. le seul bémol pouvant être la batterie qui n’est pas annoncée d’une plus grande capacité.

Rendu 3D iPhone 6.
Rendu 3D iPhone 6.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentOS X Yosemite : la richesse de ses applications
Article suivantLenovo vend plus de smartphones que de PC

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here