iPhone 6 : vers une cure de minceur ?

Est-ce que le prochain smartphone d’Apple nous surprendra par sa minceur ? C’est en tout cas ce que laisse penser la rumeur qui parle d’une épaisseur de seulement 6 millimètres.

Alors que l’actuel iPhone 5S mesure 7,6 millimètres d’épaisseur, le prochain iPhone 6 pourrait subir une sérieuse cure de minceur et ne mesurer plus que 6 millimètres d’épaisseur, c’est en tout cas ce qu’annonce ce week-end par le site UkrainianiPhone.

Plus qu’une simple information sans fondement, le site s’appuie sur des informations qui circuleraient actuellement auprès des fabricants d’accessoires. C’est ainsi que les dimensions exactes de l’iPhone 6 seraient de 67 x 138 x 6 mm, ce qui donnerait un smartphone plus long et large que l’actuel iPhone 5S, mais moins épais (58,6 x 123,8 x 7,6 mm).

Pour autant que cette rumeur d’avère fondée, cette perte d’épaisseur de 1,6 mm n’est pas négligeable vu qu’elle correspondrait à cure d’amincissement de plus de 20% ! À titre de comparaison, l’iPhone 5S a une épaisseur de 7,6 mm, et le Galaxy S5 de 8,1 mm, ce qui placerait l’iPhone 6 à une épaisseur quasiment identique aux 6,1 mm de la 5e génération d’iPod Touch.

On notera que le rendu 3D publié par UkrainianiPhone est conforme aux différentes rumeurs actuelles avec des bords arrondis, un écran bord à bord et des boutons allongés similaires à ceux des modèles actuels d’iPad.

S’agissant que d’une rumeur, il est bon de la considéré avec des pincettes même s’il ne faut pas oublier que, il y a deux ans, le site avait été le premier à révéler des photos des véritables composants du premier modèle d’iPad Mini.

Pour finir, le fait que les dimensions du prochain iPhone circulent déjà chez les fabricants d’accessoires n’a rien de surprenant vu qu’ils sont généralement informés quelques mois avant la sortie de l’appareil proprement dit.

L'iPhone 6 aurait seulement 6 mm d'épaisseur
L’iPhone 6 aurait seulement 6 mm d’épaisseur

iphone-6-body-UiP-06

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentInnovation : test de l'auto-nettoyage chez Nissan
Article suivantMessenger : quels sont les raisons du choix fait par Facebook ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here