iPhone : 60 secondes pour le pirater… via le chargeur !

En connectant son iPhone à un chargeur malveillant, un pirate informatique peut accéder à toutes les données de l’appareil en une minute.

Ce sont des chercheurs du Georgia Institute of Technology, lors de la conférence Black Hat de Las Vegas, qui ont fait la démonstration d’une faille de sécurité touchant le chargeur des iPhone. Il suffit en effet de connecter un iPhone à un chargeur pour que, une minute plus tard, un logiciel espion permettant de pirater et accéder à tout le contenu de l’appareil soit installé.

Concrètement, ce chargeur malveillant, baptisé Mactans (en référence à une espèce de veuve noire américaine), contient un mini-ordinateur. Une fois en liaison avec un iPhone, celui-ci remplace une application légitime par un logiciel malveillant lui ressemblant, sans intervention de l’utilisateur, et sans que celui-ci ne remarque quoi que ce soit.

En réaction, dès la parution de cette faille, Apple a corrigé iOS 7 pour que le système d’exploitation prévienne s’il est connecté à un ordinateur au lieu d’un chargeur classique.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentWaterproof : mensonges autour de l’étanchéité des smartphones ?
Article suivantHTC : vente ou pas vente de son activité mobile ?
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here