iPhone 6S : plus de mégapixels pour la photo

Suite aux dernières fuites concernant le futur iPhone 6S, une augmentation du nombre de mégapixels des capteurs photo semble se confirmer.

C’est dans un peu plus d’une semaine qu’Apple va officiellement dévoiler le nouvel iPhone 6S, le 9 septembre prochain à San Francisco. L’approche de ce rendez-vous suscite une augmentation des fuites.

C’est ainsi pratiquement établit que le capteur photo principal aura droit à plus de mégapixels. Il est évoqué un APN de 12 mégapixels.

Apple pourrait aussi avoir céder à la mode des selfies en améliorant la résolution de la caméra FaceTime, c’est ce que semble révélé la découpe sur la face frontale qui est plus grande que d’habitude, ce qui pourrait suggérer l’arrivée d’un capteur de 5 mégapixels.

La Force Touch se confirme

La technologie Force Touch est déjà disponible sur l’Apple Watch et le nouveau MacBook 12 pouces. Elle devrait faire son apparition sur l’iPhone 6S.

Grâce à cette technologie, le mobinaute pourra utiliser différentes forces de pression pour accéder à différents menus contextuels.

Si sa présence est pratiquement acquise, son utilisation sera limitée dans un premier temps. Eh oui, à l’heure actuelle, aucune API n’est disponible pour que les développeurs puissent prendre en charge la technologie Force Touch dans leurs applications.

Cela ne remet pas du tout en cause la présence de la Force Touch. En effet, à l’époque, le Touch ID n’était pas disponible aux développeurs dans un premier temps, il n’a été accessible que par la suite.

Alors qu’il ne reste qu’une semaine avant d’officiellement découvrir l’iPhone 6S, une vidéo résume toutes les dernières rumeurs de ce qui est attendu pour cette nouvelle version, en comparaison avec l’iPhone 6.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAshleyMadison : un site de rencontres avec des femmes qui ne sont pas là !
Article suivantSnip : Microsoft lance un outil pour réaliser des captures d’écran enrichies

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here