iPhone 7 : avec un affichage en 3D ?

L’iPhone 6 est à peine commercialisé que les rumeurs commencent déjà à évoquer l’iPhone 7. C’est ainsi qu’un affichage en 3D est déjà évoqué.

Dès qu’un produit sort, les rumeurs se focalisent immédiatement sur son successeur. C’est ce qui se passe avec l’iPhone. Maintenant que l’iPhone 6 est commercialisé, les rumeurs parlent déjà de l’iPhone 7.

La première rumeur concernant l’iPhone 7 vient de Taïwan. Elle affirme que le prochain smartphone d’Apple pourrait être doté d’un affichage en 3D, un système qui permettrait de voir de la 3D sans lunettes spéciales. Ce dispositif n’est pas sans rappeler le Fire Phone d’Amazon récemment sorti.

Toujours selon cette rumeur, ce nouveau système d’affichage ne serait pas compatible avec la technologie des dalles actuelles, ce qui obligerait à reconcevoir un nouvel écran.

Il est bien évidemment encore trop tôt pour affirmer que cette rumeur est fondée ou prétendre qu’elle ne l’est pas. Il faut tout de même souligner qu’elle est possible, vu qu’Apple s’est déjà intéressé à plusieurs reprises à la 3D, typiquement avec l’effet parallaxe introduit à partir d’iOS 7.

La contrepartie à cette hypothèse est que le fiasco commercial du Fire Phone d’Amazon laisse à penser que les utilisateurs n’ont pas besoin d’un affichage 3D sur leur smartphone. Dès lors, tout est possible.

Pour finir, il est aussi bon de souligner que la technologie 3D sans lunettes existe déjà sous de nombreuses formes, qu’il ne s’agit donc pas d’une réelle innovation.

Au final, on retiendra que les premières rumeurs au sujet de l’iPhone 7 commencent à circuler et que la plus grande prudence est encore de mise avant d’être certain que telle ou telle technologie sera embarquée dans le prochain fleuron de la marque à la pomme.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAvec Echo, Amazon lance un haut-parleur intelligent
Article suivantLe premier Microsoft Lumia est attendu pour le 11 novembre

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here