iPhone : bientôt une autonomie de 30 jours ?

L’autonomie, respectivement la capacité de la batterie serait au centre de l’attention d’Apple. Selon le Daily Mail, la marque à la pomme lorgnerait du côté de la pile à combustible pour ses iPhone.

En janvier 2011, Apple a déposé un brevet décrit comme étant « l’utilisation d’une plaque qui agit comme catalyseur à une réaction chimique qui sépare les électrons de l’hydrogène pour produire de l’électricité », c’est-à-dire le principe même de la pile à combustible.

Si cette technologie n’est pas apparue dans les Mac, iPhone ou iPad, le sujet semblerait être toujours d’actualité pour Apple. En effet, selon le Daily Mail, la firme de Cupertino se serait associée en début d’année avec Intelligent Energy, une entreprise britannique, spécialisée dans la fabrication de piles à combustible.

Le quotidien britannique précise également qu’Intelligent Energy a indiqué, en janvier, s’être associée à « une importante compagnie spécialisée dans l’électronique ».

Si le Daily Mail ne donne pas plus de détail sur cet accord, une telle association laisse tout de même présager qu’elle a pour but de fournir un nouveau type de batterie pour les iPhone, iPad et Mac. Selon des experts, l’utilisation d’une pile à combustible pourrait donner une autonomie de 30 jours à un smartphone ou de 20 heures à un ordinateur portable.

Petit détail intéressant qu’il faut également souligner, Intelligent Energy emploie Joe O’Sullivan, un ancien cadre d’Apple qui a notamment participé au lancement du premier iMac.

Si le recours à une pile à combustible permettait de faire une sacrée avancée en matière d’autonomie, rien n’indique malheureusement quand une telle technologie pourrait faire son apparition dans nos terminaux mobiles.

Bientôt une autonomie de 30 jours pour l'iPhone ?
Bientôt une autonomie de 30 jours pour l’iPhone ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPhone 6 : commercialisation des premiers clones
Article suivantThreshold : retour du menu Démarrer dans Windows 9

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here