iPhone : pas terrible en tant que plaquette de freins pour une Porsche !

D’accord, un iPhone n’a rien à voir avec des plaquettes de freins. Pourtant, de petits malins ont voulu faire l’essai sur une Porsche !

Qu’est-ce qu’on peut faire avec un iPhone ? Plein de choses bien évidemment… comme tester sa résistance à un mixer, sa résistance au calibre 50, ou encore sa réaction à la congélation à l’azote liquide. Eh oui, un smartphone ne sert pas forcément toujours à remplir les tâches pour lequel il a été conçu.

Histoire de trouver une nouvelle application débile pour un iPhone, les auteurs de la chaîne EverythingApplePro ont voulu tester un iPhone en tant que plaquette de freins pour une Porsche. L’idée était de savoir si un smartphone pouvait arriver à freiner une voiture lancée à 100 km/h.

Après avoir remplacé les quatre plaquettes standard par autant d’iPhone 5S, le verdict du test est que les smartphones permettent bien à une Porsche 911 de freiner, même si la distance de freinage n’est pas terrible.

Par contre, la durée de vie des iPhone 5S s’en retrouve fortement diminuée vu que les appareils sont ressortis de l’expérience en très piteux état.

Histoire de parfaire leur expérience, les auteurs de la chaîne EverythingApplePro ont répété la même expérience avec des iPhone 4 pour comparer avec un appareil au dos en verre. Sans surprise, le test est moins bon.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLes comètes : sources de mort et de vie pour la Terre ?
Article suivantCanular téléphonique : un adolescent plaide coupable de swatting

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here