iPhone/iPad : utiliser NDS4iOS pour les jeux de la Nintendo DS

Après que les jeux Gameboy et Gameboy Advance soient devenus accessibles aux possesseurs d’iPhone et iPad grâce à l’émulateur GBA4iOS, c’est l’émulateur NBA4iOS qui permet désormais d’accéder aux jeux de la Nintendo DS.

Proposé il y a quelques mois, l’émulateur GBA4iOS 2.0 permettait aux possesseurs d’iPhone et d’iPad d’accéder aux jeux Gameboy et Gameboy Advance sans devoir jailbreaker leur terminal. Avec la sortie de l’émulateur NDS4iOS, ce sont désormais les jeux de la Nintendo DS qui sont accessibles sur les appareils mobiles d’Apple, également sans devoir le jailbreaker.

La nouvelle est importante vu que la firme à la pomme refuse la présence de tous les émulateurs dans son App Store en raison des problèmes de droit que cela pose. Dès lors, ce genre d’application ne fait jamais long feu dans sa boutique en ligne, d’où l’obligation de jailbreaker son iPhone/iPad pour pouvoir installer l’un des nombreux émulateurs disponibles.

GDS4iOS, et maintenant NDS4iOS, sont donc des exceptions vu qu’il n’est pas nécessaire de devoir jailbreak son appareil. L’astuce est que ces applications utilisent un certificat entrepris Apple, le même genre de certificat que ceux utilisés en entreprises pour autoriser l’installation d’une application maison sans passer par l’App Store.

Si Apple a bien évidemment réagi à cette astuce en révoquant le certificat en question, il n’en demeure pas moins que GDS4iOS et NDS4iOS sont parfaitement installables, il suffit de revenir à une période de validité du certificat, c’est-à-dire revenir avant le 8 février 2014 pour que le tour soit joué.

NDS4iOS : les jeux de Nintendo DS accessibles depuis iPhone et iPad sans jailbreak
NDS4iOS : les jeux de Nintendo DS accessibles depuis iPhone et iPad sans jailbreak

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentChangements climatiques : le GIEC appelle les gouvernements à agir
Article suivantLune : l’Amérique peut observer une éclipse totale

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here