ISS : la Russie jusqu’en 2024

Emboitant le pas des États-Unis qui ont annoncé leur engagement à financer l’ISS jusqu’en 2024, la Russie va en faire de même.

La Station spatiale internationale (ISS) a été mise en orbite en 1998. Alors que son financement est assuré jusqu’en 2020, la NASA avait annoncé au mois de janvier que les États-Unis allaient prolonger la durée d’exploitation de l’ISS de quatre ans, soit jusqu’en 2024.

Alors que seize pays participent au financement de la Station spatiale internationale, l’Europe ne s’est pas encore engagée à financer l’ISS après 2020.

En publiant le plan de ses activités jusqu’à 2030, l’Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos) fait savoir que la Russie a décidé d’emboiter le pas aux États-Unis et de continuer l’exploitation de l’ISS également jusqu’en 2024.

Par la suite, la Russie envisage de créer sa propre station spatiale pour « s’assurer un accès garanti à l’espace ». « Le rêve de la Russie de créer prochainement sa propre Station spatiale a été brisé par la crise. Pour créer quelque chose de nouveau, il faut du temps et de l’argent. Mais pour l’instant, il n’y a pas d’argent, c’est pourquoi ce processus peut traîner jusqu’en 2024 », a expliqué Vadim Loukachevitch, un expert indépendant.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentOnOff : plusieurs numéros de téléphone virtuels sur une seule carte SIM
Article suivantSony envisage de se débarrasser de ses Smartphones et de ses TV

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here