ISS : l’agence spatiale russe publie les dates des prochaines missions

Depuis l’accident du 8 mai denier, l’agence spatiale russe n’a effectué aucun lancement. Le calendrier des prochains vols vient d’être communiqué.

En raison des échecs à répétition rencontrés par l’industrie spatiale russe, l’agence Roskosmos est en pleine remise en question. Pour rappel, le 8 mai dernier, un cargo spatial Progress de ravitaillement de la Station spatiale internationale (ISS) s’était désintégré dans l’atmosphère après que les contrôleurs en aient perdu le contrôle, un échec qui a coûté près d’un demi-milliard d’euros.

Depuis cet accident, plus aucun lancement n’a eu lieu, le départ de la mission devant emporter le Russe Oleg Kononenko, le Japonais Kimiya Yui et l’Américain Kjell Lindgren vers l’ISS, prévu pour le 26 mai, ayant été retardé.

C’est ce mardi que l’agence spatiale russe Roskosmosa communiquée le calendrier de reprise de ses vols.

Pour commencer, le Russe Anton Chkaplerov, l’Américain Terry Virts et l’Italienne Samantha Cristoforetti doivent revenir sur Terre ce jeudi. Cet équipage aurait dû revenir le 12 mai dernier, mais avait été contraint de prolonger son séjour à bord de l’ISS en raison de l’accident.

Le 3 juillet prochain, un nouveau cargo spatial inhabité Progress sera lancé pour ravitailler l’ISS.

Si tout se passe bien, entre le 23 et le 25 juillet prochain, la prochaine mission habitée en direction de l’ISS sera lancée. La date exacte du lancement sera fixée plus tard, en fonction de la correction de l’orbite de la station réalisée qui a été réalisée le 8 juin.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentAndroid : Gmail renforce sa sécurité avec OAuth
Article suivantAirbus veut aussi proposer des lanceurs spatiaux réutilisables

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here