ISS : les astronautes vont manger une salade cultivée à bord de la station

Après avoir été cultivée pendant 33 jours à bord de la Station spatiale internationale, une laitue va être mangée par les astronautes, ce qui sera une grande première dans la conquête spatiale.

Jusqu’à présent, la nourriture consommée dans l’espace par les astronautes, cosmonautes et autres spationautes provenait toujours de la Terre. Pour la première fois dans l’histoire de la conquête spatiale, cela va être de la nourriture cultivée dans l’espace qui va être mangée.

En l’occurrence, il va s’agir d’une laitue. C’est le 8 juillet dernier que l’astronaute américain Scott Kelly a lancé la culture de cette salade, après 33 jours passés sous de la lumière de diodes rouges, bleues et vertes, une partie de cette salade sera mangée par l’équipage de l’ISS alors que le reste sera envoyé sur Terre, congelé, pour analyse.

L’année dernière, une première salade avait été cultivée, mais sans qu’elle soit mangée par l’équipage. Elle était revenue sur Terre pour analyse. Les tests ont dû s’avérer concluants vu que les astronautes peuvent en manger cette fois.

Le but de cultiver des légumes dans l’espace est bien évidemment de changer l’ordinaire de l’équipage, mais pas seulement. L’objectif de cette expérience est aussi d’étudier son impact sur pour compenser le mal-être ressenti par les astronautes engagés dans des missions d’exploration de longue durée. Faire pousser des plantes occupe l’esprit avec une tâche constructive, préserve l’atmosphère au sein du vaisseau et apporte une touche de verdure bienvenue.


Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentL’électronique japonaise à la peine
Article suivantL’Univers décline, il meurt de mort lente…

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here