ISS : observer la Terre en temps réel

Si vous ne faites pas partie des rares chanceux à être parti dans l’espace, il est tout de même possible d’observer la Terre comme si vous seriez à bord de l’ISS.

Ils ne sont que 543 à avoir eu la chance d’aller dans l’espace, donc de voir la Terre vue d’en haut. Ne pas pouvoir observer la Terre de l’espace n’est pas une fatalité vu que la NASA propose un flux d’images en direct.

L’agence spatiale américaine a eu l’idée de fixer des caméras au laboratoire Columbus. Chacune protégée par un caisson pressurisé qui contrôle la température du matériel, une filme en permanence la Terre alors que l’autre filme la station.

Le plus intéressant est qu’il suffit de se connecter au flux pour pouvoir voir en direct ces images, s’assister à un tour de la Terre en 90 minutes, c’est-à-dire pouvoir observer un lever ou un coucher de soleil toutes les 45 minutes.

Ils sont déjà plus de 33 millions ceux qui se sont connectés pour voir ces majestueuses images

Si vous voulez observer votre ville vue de l’espace, il suffit de connaitre le prochain passage de l’ISS. Pour ce faire, rien de plus simple, il suffit de se rendre sur le site de la NASA pour obtenir l’information.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentDu saphir pour l’iPhone 6s ?
Article suivantMission Rosetta : la traque de Philae est lancée

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here