ISS : trois nouveaux pensionnaires

L’astronaute américain Steve Swanson et les cosmonautes russes Alexandre Skvortsov et Oleg Artemiev ont accueilli trois nouveaux pensionnaires à bord de l’ISS : le cosmonaute russe Maxime Sourayev et ses collègues américains Reid Wiseman et allemand Alexander Gerst.

C’est mercredi, à 19 h 57 GMT, que la fusée Soyouz-FG embarquant le vaisseau Soyouz TMA-13M a décollé du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan. À son bord le cosmonaute russe Maxime Sourayev et ses collègues américain Reid Wiseman et allemand Alexander Gerst entament une mission de 167 jours à bord de l’ISS.

C’est à 3 h 52 GMT que l’astronaute américain Steve Swanson et les cosmonautes russes Alexandre Skvortsov et Oleg Artemiev ont ouvert le sas pour accueillir à bord de la Station spatiale internationale les trois nouveaux venus.

Selon le communiqué publié par le Centre de contrôle des vols (Tsoup), le vaisseau Soyouz TMA-13M s’est arrimé au module russe de l’ISS en régime automatique.

Alors que les tensions existant actuellement entre la Russie et l’Occident ont menacé la coopération spatiale, cette mission a tout de même pu avoir eu lieu. Interrogés à ce sujet avant leur départ lors d’une conférence de presse, les trois hommes de l’équipage russo-occidental se sont simplement amicalement enlacés en guise de réponse.

Il est vrai que si la situation en Ukraine envenime les relations entre les pays occidentaux et la Russie, une entente spatiale est désormais obligatoire vu que les vaisseaux russes Soyouz sont les seuls moyens de transporter des personnes vers la Station spatiale internationale.

Mise en orbite en 1998, la vie de l’ISS devrait se prolonger jusqu’en 2020, voire. L’avenir de la station dépendra grandement des relations entre la Russie et les États-Unis même si 16 pays participent au projet.

Un équipage russo-occidental rejoint l'ISS
Alexander Gerst, Maxim Suraev et Gregory Wiseman, avant l’embarquement.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentWWDC 2014 : il sera possible de suivre la keynote en streaming
Article suivantFibre optique : hausse de 70% en un an

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here