iTunes : Sony Pictures aurait demandé le soutien de la Maison-Blanche

Contraint de diffuser son film « The Interview », Sony Pictures aurait demandé le soutien de la Maison-Blanche pour faire pression sur Apple qui refuse de le diffuser sur iTunes.

C’est forcé par des pirates informatiques que Sony Pictures ne puisse pas diffuser son film « The Interview » dans les salles de cinéma américaines. Dans le but de rentabiliser son investissement, le studio s’est donc rabattu vers les plates-formes de streaming. C’est ainsi que YouTube, Google Play et Xbox Music proposent la comédie.

L’intention de Sony Pictures serait également de pouvoir diffuser « The Interview » sur iTunes. 48 heures après l’annonce de ce vœu pieux, la marque à la pomme ne propose toujours pas le long métrage sur son service. C’est à priori sans explication complémentaire qu’Apple aurait tout simplement refusé de le proposer.

Alors que Sony Pictures a été piraté à cause de ce film, le refus d’Apple pourrait être dû au fait que la firme de Cupertino ne compte pas s’exposer au même genre de cyberattaque contre ses propres services, ce qui expliquerait ce refus.

Face à ce refus, plusieurs médias américains affirment que Sony Pictures aurait contacté la Maison-Blanche pour qu’elle prenne position en faveur du studio dans le but de forcer Apple à accepter la diffusion de son long-métrage par le biais d’iTunes. Si cette demande peut paraitre surprenante, elle ne l’est au final pas tant que cela tant le gouvernement américain s’est déjà impliqué dans cette affaire. Il y a trois jours, le président Barack Obama a par exemple exprimé son regret que Sony abandonne la sortie de son film dans les salles.

Est-ce que la Maison-Blanche va prendre position ? On le saura bien assez tôt si iTunes propose « The Interview ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle commence à afficher les paroles des chansons
Article suivantL’App Store livre son classement 2014

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here