IXV : l’Europe spatiale va retenir son souffle le 11 février

L’Europe spatiale va retenir son souffle le mercredi 11 février vu que c’est à cette date que la mini-navette spatiale IXV effectuera un vol de test complet.

C’est le mercredi 11 février 2015, depuis le Centre Spatial de Kourou, que l’Agence spatiale européenne (ESA) va procéder à un vol de test complet de sa mini-navette spatiale IXV. C’est vers 14h00, heure de Paris, que l’engin devrait décoller.

Développé par l’entreprise franco-italienne Thales Alenia Space, l’IXV est une mini-navette spatiale expérimentale d’à peu près la taille d’une voiture (5m x 1.5m x 2.2m). Elle est conçue pour ramener des échantillons ou des astronautes sur Terre.

Le vol d’essai prévoit un lancement à bord d’une fusée Vega. À une altitude de 320 kilomètres, l’IXV se séparera du lanceur pour poursuivre son ascension jusqu’à 412 kilomètres. Le contrôle de sa trajectoire sera réalisé par ses propulseurs et ses surfaces mobiles situées à l’arrière.

La seconde phase du test va être la redescente, nez vers le haut, avec une entrée en contact avec l’atmosphère à une vitesse de 7,7 km/s par plus de 1 700°C.
La durée de la mission va être de 1h40. Elle s’achèvera par un amerrissage en douceur dans l’Océan Pacifique grâce à un parachute. L’IXV sera ensuite récupéré par un navire.

Ce vol est une première étape dans la conception d’un engin européen réutilisable capable de ramener sur Terre.


Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNeutralité du net : le président de la FCC veut faire d’internet un « service d’utilité publique »
Article suivantGoogle annonce la vente de 10 millions de Chromecast

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here