Jaguar – Land Rover : une voiture intelligente avant d’être autonome

Si la voiture autonome peut devenir une réalité dans une dizaine d’années, le département Recherche et Technologie de Jaguar – Land Rover travaille sur un véhicule intermédiaire : une voiture intelligente.

De grands progrès sont en fait en matière de voiture autonome. Malgré cela, ces véhicules du futur ne devraient pas devenir une réalité avant une dizaine d’années. D’ici là, nos automobiles vont tout de même évoluer. C’est dans ce sens que le département Recherche et Technologie de Jaguar – Land Rover travaille sur un véhicule intermédiaire : une voiture intelligente.

Selon Wolfgang Epple, directeur du département Recherche et Technologie de Jaguar – Land Rover, le groupe britannique travaille sur un véhicule qui s’adapterait au conducteur. Cette voiture intelligente serait capable de reconnaitre un conducteur d’après son smartphone ou un autre appareil électronique, ce qui lui permettrait de régler les rétroviseurs, le volant et les sièges selon les préférences de la personne.

Plus convivial encore, le système pourrait ajuster automatiquement la température selon les goûts du conducteur, examiner son agenda pour trouver la destination d’un itinéraire ou encore proposer d’envoyer un message au rendez-vous concerné en cas de retard.

Plus technique, le projet de Jaguar – Land Rover prévoit également que le style de conduite d’un individu soit mémorisé pour que la voiture s’adapte aux différentes conditions de circulation au niveau du réglage des distances et des profils d’accélération habituellement utilisés par le conducteur.

Comme on le constate, le projet de Jaguar – Land Rover met une fois de plus nos smartphones au cœur de notre quotidien en le plaçant au centre de notre prochain véhicule.

Jaguar Land Rover étudient une voiture qui reconnaît son conducteur et ses préférences.
Jaguar Land Rover étudient une voiture qui reconnaît son conducteur et ses préférences.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAmazon propose déjà une parade à la loi anti-Amazon
Article suivantPlus que 22 000 km à parcourir pour Rosetta

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here