Jailbreak iOS 7 : qu’est-ce qu’un jailbreak et à quoi sert-il ?

Depuis la sortie d’iOS 7, comme toutes les versions majeures précédentes du système d’exploitation mobile d’Apple, l’actualité se focalise sur la sortie de son jailbreak. Mais pourquoi faire ?

Lorsqu’iOS 7 est sorti, ou iOS 6 avant lui, l’actualité Tech a bien évidemment évoqué les caractéristiques et nouveautés de la nouvelle version du système d’exploitation mobile d’Apple, mais cette même actualité s’est surtout immédiatement focalisée sur son jailbreak. Pourquoi un tel engouement ? Pour y répondre, il faut tout d’abord comprendre ce qu’est un jailbreak et à quoi il sert.

Parfaitement légal, en tout cas aux États-Unis, le jailbreak est un moyen de contourner les barrières imposées par Apple, par exemple pour installer des applications non officielles via Cydia, ou d’utiliser des réglages et extensions normalement bloqués. Par exemple, le jailbreak permet aussi d’accéder à des tweaks, des modifications système qui permettent d’apporter des améliorations au système, comme Five Icon Dock qui affiche cinq icônes dans le dock de l’iPhone, au lieu de 4.

Mais jailbreaker son iPhone est aussi très populaire, car cela permet de le déverrouiller et de pouvoir changer d’opérateur.

Concrètement, une fois qu’un jailbreak est disponible (attention aux arnaques), il suffit de télécharger cette application sur un ordinateur et de l’exécuter selon les indications fournies par le programme. L’opération consiste essentiellement à mettre son appareil dans le bon mode et à le connecter à l’ordinateur, puis à attendre que tout se passe tout seul.

Alors, pourquoi jailbreaker son terminal ? Simplement pour pouvoir accéder librement à toutes les possibilités de son appareil !

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentSurface 2 : un modèle géant de 383 pouces sur Trafalgar Square
Article suivantSamsung vs. HTC : amende contre les campagnes de dénigrement

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here