Jailbreak : un fake 6.1.3 en attendant une version pour iOS 7

Le petit monde du jailbreak est en effervescence depuis que SofRa1n a annoncé que son iPhone 5 fonctionnant sous iOS 6.1.3 et 6.1.4 était jailbreaké. Il s’agitait pourtant d’un fake, une arnaque, toutes les équipes se concentrant sur le jailbreak de iOS 7.

Que cela soit les versions de jailbreak Redsn0w ou Evasi0n, ces deux méthodes permettaient de jailbreaker des appareils jusqu’à la version iOS 6.1.2. Avec sa version 6.1.3, Apple a mis en place un blocage des failles utilisées, ce qui a obligé les hackeurs à réserver les autres vulnérabilités découvertes pour la prochaine version de iOS, la 7.

Dès lors, c’est la grosse effervescence sur internet depuis que SofRa1n a annoncé que son iPhone 5 fonctionnant sous iOS 6.1.3 et 6.1.4 était jailbreaké. Comment a-t-il fait ? Vu que les grosses équipes, celles de référence en matière de jailbreak se concentrent sur iOS 7, cette annonce ne serait qu’un fake, c’est-à-dire une arnaque, au mieux une simple rumeur sans fondement…

Par contre, quelques jours après le keynote d’Apple et la présentation de iOS 7, il semblerait que la voie vers un jailbreak pour la nouvelle version du système d’exploitation mobile d’Apple soit proche d’une heureuse conclusion. De l’avis même de Joshua Hill, alias P0sixninja, une prise de contrôle totale de iOS 7 est proche.

Mais une nouvelle fois, le fait de trouver des failles n’est pas synonyme d’une sortie d’un jailbreak untethered pour le grand public. S’il avait fallu 136 jours pour voir apparaitre un jailbreak pour iOS6, combien en faudra-t-il pour iOS 7 ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPhone : quel est l’état des dernières rumeurs ?
Article suivantGalaxy NX : l’oublié de Londres !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here