Avec Jeff Williams, la NASA continue à tester les séjours prolongés dans l’espace

On a abondamment parlé de Scott Kelly, l’astronaute américain qui vient de rentrer sur Terre après un séjour de 340 jours à bord de la Station spatiale internationale (ISS). Cette durée record dans l’espace lui permet de totaliser 520 jours en microgravité, un record pour un Américain.

Avec Jeff Williams, ce record devrait tomber vu qu’il devrait comptabiliser un total cumulé de 534 jours dans l’espace au terme de sa nouvelle mission qui va débuter ce vendredi. C’est de Baïkonour, au Kazakhstan, qu’il devrait normalement décoller à 22h26 (heure de Paris). Il sera accompagné des cosmonautes russes Alexey Ovchinin et Oleg Skripochka pour un séjour dans l’espace de six mois. Pour lui, il va s’agir de son troisième séjour à bord de l’ISS.

Si Jeff Williams, 58 ans, retourne une fois de plus dans l’espace, c’est pour continuer la mission de Scott Kelly. Il va bien évidemment s’agir de continuer les centaines d’expériences en microgravité de biologie, biotechnologie, science physique et géophysique qui sont actuellement en cours, mais aussi d’évaluer les effets des séjours prolongés dans l’espace.

Dans cette optique, Jeff Williams était la doublure la Scott Kelly, celui qui aurait éventuellement dû le remplacer s’il n’avait pas pu effectuer la mission. Sa mission, même si elle n’est que de six mois, tiendra compte du cumul des jours pour étudier les effets physiologiques et psychologiques des longs séjours en microgravité. Le but étant bien évidemment de préparer une future mission habitée vers Mars.

Alors que Scott Kelly a passionné des millions d’internautes lors de son séjour dans l’espace, il ne reste maintenant plus qu’à espérer que Jeff Williams arrive à nous captiver autant. On devrait le savoir d’ici peu, dès qu’il aura son lieu de séjour pour les prochaines semaines.

The rocket stands!

Posté par NASA Astronaut Jeff Williams sur jeudi 17 mars 2016

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAero GT Concept, l’éblouissante supercar imaginée par une marque d’horlogerie
Article suivantLa tombe de Toutankhamon contient d’autres chambres : avec quels trésors ?

Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m’a déprimé. Lorsqu’un ami m’a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m’a fait tilt ! Découvrir les technologies d’aujourd’hui que tout le monde pourra utiliser demain… m’a donné une nouvelle inspiration.

Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m’a filament proposé d’écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m’intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here