Jump : Google présente un écosystème complet pour la réalité virtuelle

Jump pourrait être qu’un moyen de capturer des images en 360 degrés. En fait, Google a présenté un véritable écosystème pour la réalité virtuelle.

Pour commencer, Jump est un produit, un accessoire qui permet d’accrocher 16 GoPro en cercle dans le but de capturer des images à 360 degrés.

C’est aussi une partie logicielle, l’algorithme qui reprend toutes les images pour les assembler. La démonstration est convaincante, les calculs ont permis d’assembler les images, de corriger les problèmes de couleurs et luminosité, d’assurer la correction chromatique, d’ajuster les angles et de corriger les déformations géométriques créées par les GoPro.

Au final, Jump a permis de créer une vidéo en 3D stéréoscopique à partir de 16 vidéos brutes, une véritable prouesse mathématique.

De fait, Jump n’est pas simplement l’accessoire composé de 16 GoPro, mais tout un écosystème permettant de créer des vidéos de réalité virtuelle. Cette plateforme est par ailleurs capable d’envoyer la vidéo réalisée sur YouTube.

Sur YouTube, elle sera visionnable par l’intermédiaire d’un casque de réalité virtuelle, par exemple le Cardboard.

Il est certain que le projet Jump va contribuer à accélérer la création de contenus VR. Jump permet aussi à Google d’avoir un pied dans toutes les étapes de la chaîne de valeur de la réalité virtuelle, de la création de contenus à leur distribution et visionnage.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGalaxy S6 : notre avis sur le dernier fleuron de Samsung
Article suivantApple Watch : les meilleures fonctionnalités médicales sont encore à venir

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here