Juridique : pas d’Apple Watch en Suisse

En raison d’un détail juridique, la marque à la pomme ne pourra pas vendre ses Apple Watch en Suisse.

Alors que la Suisse est le pays de l’horlogerie par excellence, pouvoir y commercialiser l’Apple Watch serait un intéressant défi pour la marque à la pomme. Pourtant, en raison d’un détail juridique, la firme de Cupertino ne pourra pas le faire.

En effet, Apple ne possède pas les droits intellectuels sur l’usage de la pomme et du mot « Apple » dans la classe des produits comprenant l’horlogerie. D’après des documents révélés par le magazine Business Montres & joaillerie, ces droits appartiennent au magnat singapourien William Leong, actuel propriétaire de la marque Leonard.

C’est le 5 décembre 1985 que ce dernier en avait fait la demande à l’Institut fédéral de la propriété intellectuelle à Berne. À l’époque, Apple était concentré sur le développement de son Macintosh.

Alors que l’échéance de la protection est fixée au 5 décembre 2015, la question va être de savoir si Apple va trouver un arrangement à l’amiable avec le détenteur de cette licence pour pouvoir commercialiser ses Apple Watch en Suisse avant cette date. Dans le cas contraire, les Suisses vont devoir patienter.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentRenault : l’Espace 5 marque la rupture
Article suivantAntitrust : l’Europe passe à l’action contre Google

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here