Kelly Brook, Armin van Buuren … ces célébrités qui attirent les internautes sans méfiance

Comment attirer l’attention des internautes sans qu’ils se méfient ? Les piratent informatiques utilisent simplement des photos de célébrités telles que Kelly Brook, Armin van Buuren, …, pour arriver à leur fin.

Kelly Brook est connue en tant que top-modèle et femme de télévision, mais aussi pour avoir nommé la femme la plus sexy au monde. Hormis ce côté glamour, elle est aussi connue en tant que la plus dangereuse célébrité du web au Royaume-Uni.

En fait, cet aspect de Kelly Brook n’a rien à voir avec elle directement. Ce sont en effet les hackers qui utilisent son image pour attirer des internautes sans méfiance dans le but d’infecter leur ordinateur avec des virus.

La firme de sécurité McAfee a ainsi publié une liste des célébrités les plus dangereuses du web. Au Royaume-Uni, Kelly Brook devance Katie Price, Nick Grimshaw, Rita Ora, Victoria Beckham, Kate Middleton, Idris Elba, Frank Lampard, Jeremy Clarkson et Tom Hardy.

Au niveau mondial, c’est le DJ néerlandais Armin van Buuren qui est le plus dangereux du web, devant Luke Bryan, Usher, Britney Spears, Jay Z et Katy Perry.

McAfee explique que le grand public a soif de ragot au sujet des stars et que les pirates utilisent cette propension pour attirer les internautes dans leurs filets en proposant des liens concernant les célébrités, notamment pour proposer des photos et des vidéos.

Nick Viney, d’Intel, commente cette menace en déclarant : « La plupart des internautes ignorent les risques potentiels que cela représente de cliquer sur un lien de l’un de ces sites qui fournissent les dernières nouvelles sur les célébrités ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentUne personne sur cinq dans le monde utilise un appareil sous Android
Article suivantSkarp Laser Razor : un laser pour se raser sans lame !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here