Kepler : K2-33b, une des plus jeunes exoplanètes jamais découvertes

Depuis son lancement, le télescope spatial Kepler a détecté de très nombreuses exoplanètes. La particularité de K2-33b est qu’il s’agit de l’une des plus jeunes planètes jamais détectées à ce jour.

C’est lors de son transit, lorsqu’elle passe entre la terre et son étoile, qu’une exoplanète peut être détectée avec un haut degré de certitude.

C’est dans le cadre de la mission d’observation K2 que Kepler a détecté K2-33b. Cette exoplanète est située dans la constellation du Scorpion, à 470 années-lumière de notre planète. Elle est très proche de son étoile en bouclant une orbite autour d’elle en 5,4 jours.

De type super-Neptune, elle est surtout particulièrement jeune. Âgée de seulement 5 à 10 millions d’années, elle est un bébé par rapport à notre soleil qui est âgé d’environ 4,6 milliards d’années. « Notre planète est âgée d’environ 4,5 milliards d’années. À titre de comparaison, la planète K2-33b est très jeune. Vous pourriez penser d’elle comme un enfant », commente Trevor David, du CALTECH de Pasadena. Il s’agit de l’une des plus jeunes exoplanètes jamais détectées à ce jour.

Sur les quelque 3 000 exoplanètes confirmées à ce jour, la quasi-totalité d’entre elles tourne autour d’étoiles d’âge mûr vieilles de 1 milliard d’années ou plus. Pour comprendre le cycle de vie des planètes, cela correspond à observer uniquement des adultes pour comprendre comment les bébés se développent en enfants, puis en adolescents et finalement en adultes.

Comme la formation des planètes est un processus complexe et tumultueux qui reste encore très mystérieux, découvrir de très jeunes planètes est très utile pour comprendre le processus de formation planétaire. C’est pour cette raison que la détection de K2-33b est très importante pour les chercheurs. « Cette planète nouvellement née nous aidera à mieux comprendre comment les planètes se créent. C’est une compréhension importante pour comprendre comment la Terre s’est formée », explique Erik Petigura, de CALTECH.

Une représentation du système K2-33 et de sa planète K2-33b par rapport à notre propre système solaire.

K2-33b remet en cause certaines théories

Une des caractéristiques surprenantes de K2-33b est qu’elle est très proche de son étoile. Elle est presque 10 fois plus proche de son étoile que Mercure ne l’est de notre soleil. Jusqu’à présent, les scientifiques estimaient que les planètes pouvaient se former sur une orbite éloignée puis se rapprocher en plusieurs millions d’années. La découverte de K2-33b prouve qu’une planète massive peut se créer à proximité d’une étoile. Cette découverte oblige donc les chercheurs à revoir leur copie et à méditer sur ce processus de création.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNom, prise jack, déception… les dernières rumeurs sur l’iPhone 7
Article suivantDans sa déclinaison P1 LM, la pistarde GTR de McLaren vrombira sur la route
Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m'a déprimé. Lorsqu'un ami m'a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m'a fait tilt ! Découvrir les technologies d'aujourd'hui que tout le monde pourra utiliser demain… m'a donné une nouvelle inspiration. Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m'a filament proposé d'écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m'intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here