La banque d'images Getty Images passe partiellement en accès libre

Alors qu’il est pratiquement impossible de traquer l’exploitation illicite d’images, Getty Images préfère canaliser l’utilisation de ses clichés en donnait gratuitement accès à une partie de sa base d’images.

L’incessante croissance du nombre de contenus rend difficile la traque de l’exploitation illicite d’images, c’est le constat fait par Getty Images. Dès lors, au lieu de combattre le phénomène, la société américaine préfère canaliser l’utilisation de ses clichés en donnant gratuitement accès à une partie de ses 35 millions d’images.

Dans le cadre d’une utilisation à but non commercial, Getty Images vous autorise à piocher gratuitement dans une partie de sa base d’images et à l’afficher sur votre site, moyennant la mention de son auteur et un lien vers le site de Getty Images. Grâce à une fonction embarquée de Getty Images, la manipulation sera simple à réaliser.

Il faut préciser que cette démarche vise bel et bien à canaliser l’usage des photos, car les photographes ne gagneront aucun revenu supplémentaire de cette démarche, en tout cas pas pour le moment.

Photos : Getty Images ouvre les vannes du partage gratuit pour le grand public
Photos : Getty Images ouvre les vannes du partage gratuit pour le grand public

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentEspace : collision galactique en direct
Article suivantInternet : avec mozjpeg, Mozilla compte désengorger le web

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here