La BMW Serie 7 se parque toute seule… avec une télécommande

On sait que BMW est capable de faire parquer une voiture toute seule. Mais pour la nouvelle Serie 7, la voiture sera capable de le faire sans personne au volant.

Les assistants au parcage ne sont pas nouveaux, plusieurs constructeurs en proposent pour leurs modèles. Pourtant, avec sa Serie 7, BMW innove. En effet, la voiture sera capable de manœuvrer pour se garer de façon autonome, sans personne au volant.

Pour le moment, la marque allemande n’est pas encore totalement prête à dévoiler l’intégralité de sa nouvelle Serie 7. Cela n’empêche pas BMW de déjà vouloir partager certaines de ses caractéristiques.

C’est ainsi que l’on découvre le Remote Assistant, un voiturier virtuel capable de faire rouler la voiture sans conducteur, pour aller se parquer ou en sortir.

Comme le montre la vidéo, le dispositif semble très impressionnant. Chris Brow, porte-parole BMW, se trouve à l’extérieur d’un garage et fait signe à Serie 7 de venir à l’extérieur. « Tirer à vous et la voiture le fait pour vous », explique-t-il. « Il n’y a pas besoin de s’asseoir à l’intérieur du véhicule ».

Rien n’indique que le système fonctionne si on appelle la voiture depuis le troisième étage de son immeuble. Le dispositif s’adresse à priori plus au stationnement dans les garages résidentiels. Il n’en demeure pas moins que le système peut s’avérer particulièrement utile.

Avec la Serie 7, BMW va introduire d’autres technologies par exemple l’écran iDrive qui sera aussi capable de prendre en compte de nouveaux gestes grâce à un capteur 3D. « Les gestes peuvent être utilisés pour un certain nombre de fonctions, y compris le contrôle du volume dans les applications audio et d’acceptation/rejet des appels téléphoniques entrants ».

iDrive prendra aussi en charge des gestes personnalisés pour permettre aux utilisateurs de lancer des fonctions spécifiques par le biais de mouvements de leurs mains ensemble.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple Watch : un modèle en or sur mesure pour Beyoncé
Article suivantWhatsApp et Skype dans le viseur de la Commission Européenne

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here