La Chine commande 100 Airbus A320 pour une valeur de 9,7 milliards de dollars

La visite d’Angela Merkel en Chine a été l’occasion d’annoncer une commande de100 Airbus A320 pour une valeur de 9,7 milliards de dollars.

Peu de temps après la visite du président chinois Xi Jinping au Royaume-Uni, c’est la Chancelière fédérale allemande Angela Merkel qui est à Pékin pour une visite officielle de deux jours. Ce voyage reflète toute l’intensité de l’activité diplomatique entre la Chine et l’Europe, d’autant plus que la venue de François Hollande est attendue d’ici quelques jours.

La visite d’Angela Merkel débute sur les chapeaux de roue vu que l’annonce d’une commande de 100 avions Airbus A320 a été faite au premier jour de son voyage. Selon le prix catalogue, cette commande représente une valeur de 9,7 milliards de dollars.

L’avionneur européen a d’ores et déjà confirmé cette commande par le biais d’un porte-parole.

Cette commande est importante pour Airbus vu qu’il faut encore y ajouter une confirmation pour une commande de 30 long-courriers A330 conclue en juin dernier à Paris. Cette autre commande est valorisée à 6,9 milliards de dollars au prix catalogue.

Alors que l’Europe s’inquiète du ralentissement de l’économie chinoise, l’annonce de cette commande a de quoi rendre les industriels confiants vu que la Chine est tout simplement le premier partenaire commercial de l’Union européenne.

Angela Merkel affiche toute sa confiance dans l’économie chinoise

Alors que la Chine devrait enregistrer cette année sa plus faible croissance depuis un quart de siècle, la Chancelière allemande s’est montrée très optimiste en déclarant : « J’ai confiance dans l’économie chinoise ».

« Le développement industriel chinois reste loin derrière celui de l’Allemagne, nous devons étudier les concepts et technologies avancées venant d’Allemagne », a pour sa part déclaré Li Keqiang en indiquant que Pékin cherche « une montée en gamme » au détriment des industries lourdes traditionnelles, c’est-à-dire développer les technologies de pointe et les productions à haute valeur ajoutée.

D’autres coopérations en vue

La visite d’Angela Merkel en Chine va déboucher sur la signature d’autres accords. Il s’agit notamment d’une coopération entre l’équipementier télécoms finlandais Nokia et China Mobile, un autre entre le constructeur automobile allemand Volkswagen et la banque chinoise ICBC, ainsi qu’entre l’opérateur boursier allemand Deutsche Börse et l’organisme chinois qui supervise les échanges de devises étrangères.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker