La comète Lovejoy s’observe à l’œil nu

Que vous soyez simple curieux ou astrophiles avertis, vous pouvez actuellement observer la comète Lovejoy à l’œil nu.

Comme toutes les comètes, la comète Lovejoy se compose de glace et de poussières. Elle doit son nom à l’astronome amateur australien Terry Lovejoy qui l’a découverte le 17 août dernier.

Alors que Lovejoy gravite en orbite autour du Soleil, elle est passée très près de la Terre le 7 janvier, à quelque 70 000 kilomètres, et atteindra son périhélie, point d’orbite situé au plus près du Soleil, le 30 janvier en passant à 193 millions de kilomètres de l’astre solaire.

Le plus intéressant au sujet de la comète Lovejoy est qu’elle est visible à l’œil nu. Pour cela, il suffit de regarder en direction de la constellation du Lièvre et de L’Eridan, sous un ciel dépourvu de nuages et à l’écart des lumières artificielles. Ceux qui voudront avoir une vue plus précises peuvent se munir de jumelles, voire d’un télescope pour admirer la tache grisâtre dépourvue de queue lumineuse qui est la comète, en distinguant la lueur verte intense de l’astre.

Comme il s’agit d’une comète qui se déplace, elle devrait migrer vers la constellation du Bélier le 16 janvier.

Il s’agit d’un événement rare vu qu’il faudra attendre 8 000 ans avant de pouvoir l’apercevoir de nouveau dans notre système solaire.

position-comete-lovejoy

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentQuatre opérateurs mobiles en France n’est pas viable selon Orange
Article suivantMicrosoft : fin du support standard de Windows 7 SP1

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here