La galaxie qui nous a envoyé un sursaut radio rapide (FRB) a été localisée

Localiser la source d’un signal radio semble simple. C’est pourtant la première fois que des scientifiques arrivent localiser la galaxie qui a émis un sursaut radio rapide (FRB), à 6 milliards d’années-lumière de la Terre.

L’observation d’un sursaut radio rapide, un fast radio burst en anglais (FRB), est quelque chose que les astrophysiciens du Parkes Radio Telescope (Australie) ont déjà fait. Le problème est que l’observation s’est toujours faite plusieurs mois après que l’onde ait frappé le télescope, ce qui rendait impossible la localisation de la source du signal.

La nuit du 18 avril 2015 a été très agitée pour l’astrophysicien Evan Keane vu qu’il s’est fait réveiller au beau milieu de la nuit par ses collègues qui lui ont signalé d’un FRB. « Il fallait faire vite », explique-t-il. Moins de deux heures après l’enregistrement de l’onde, ils ont pu braquer leur télescope pour la source du ciel, ce qui a permis de localiser la galaxie qui a vraisemblablement émis le signal. « C’est un événement, car pour la première fois on a vraisemblablement identifié la galaxie hôte à l’intérieur de laquelle ce phénomène a eu lieu. Savoir d’où vient ce sursaut radio permet de passer de la bizarrerie à la science : ce n’est maintenant plus une énigme, mais un phénomène physique que l’on peut décrire », a confié Aurélien Barrau, enseignant-chercheur au Laboratoire de physique subatomique et cosmologie.

La galaxie en question est située à 6 milliards d’années-lumière de la Terre. De forme elliptique, elle est large d’environ 70 000 années-lumière pour une masse équivalente à 100 milliards d’étoiles de la taille de notre Soleil.

Si la localisation de la source de ce FRB a été localisée, reste à déterminer l’origine de cette perturbation des ondes radio. Cette question n’a pas encore de réponse formelle, seulement des hypothèses. Il pourrait s’agir d’une collision d’étoiles à neutrons vu que « le signal a duré très peu de temps, ce fut un sursaut bref, donc cela veut dire que sa source est vraisemblablement très compacte, ce qui est le cas des étoiles à neutrons », c’est la théorie privilégiée pour le moment.

Le plus intéressant dans cette onde est l’onde elle-même. En déterminant son origine, les scientifiques vont pouvoir étudier comment elle s’est propagée dans l’univers, notamment au travers de la matière noire. « La matière noire est un sacré mystère. Sa composante faite de particules usuelles représente environ 5% de l’énergie qui constitue notre univers, soit 10 fois plus que les étoiles. Cette onde radio a traversé cette matière noire normale pour arriver jusqu’à nous. Maintenant qu’on connaît le chemin qu’elle a emprunté, on va pouvoir calculer ce qui l’a retenue pendant le trajet », s’enthousiasme Aurélien Barrau.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentQuels sont les trésors que la tombe de Toutankhamon va nous révéler ?
Article suivantLoin de céder au FBI, Apple songerait à encore renforcer la sécurité de l’iPhone

Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m’a déprimé. Lorsqu’un ami m’a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m’a fait tilt ! Découvrir les technologies d’aujourd’hui que tout le monde pourra utiliser demain… m’a donné une nouvelle inspiration.

Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m’a filament proposé d’écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m’intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here