La greffe de neurones pour réparer le cerveau

Une équipe franco-belge a réussi à réparer le cerveau d’une souris en lui faisant une greffe de neurones.

Le cortex, aussi appelé substance grise, n’est pas capable de s’autorégénérer en cas de lésions cérébrales (AVC, choc, maladie). Les liaisons au cerveau causent par conséquent des déficits fonctionnels importants. Cela pourrait changer vu qu’une équipe de scientifiques franco-belge a réussi à réparer le cerveau d’une souris en lui faisant une greffe de neurones.

Cette première mondiale a été réalisée grâce aux travaux d’Afsaneh Gaillard, de l’université de Poitiers, en collaboration avec l’Institut de recherche interdisciplinaire en biologie humaine et moléculaire de Bruxelles.

L’expérience a été menée sur des souris adultes dont le cortex était endommagé au niveau de la zone responsable de la vision. Après avoir cultivé in vitro des neurones visuels à partir de cellules-souches embryonnaires, les scientifiques les ont greffés.

Un mois et demi après la greffe, les nouveaux neurones ont commencé à créer des connexions. Une année après, la greffe a été efficace à 61% avec des animaux qui ont retrouvé un fonctionnement normal du cortex visuel.

Alors que les résultats de cette expérience ont été publiés dans la revue scientifique Neuron, il est bon de préciser que rien ne garantit que cette méthode puisse fonctionner sur l’homme, encore, il y a encore beaucoup de recherches à effectuer avant une application éventuelle à l’humain, une des prochaines étapes va être de faire l’expérience sur des singes, des animaux dont la structure cérébrale est plus proche de l’homme.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here