La Mobicarte Holiday devient Orange Holiday

Orange renouvelle son offre prépayée dédiée au tourisme. La Mobicarte Holiday devient Orange Holiday et élargit sa cible.

La Mobicarte Holiday était destinée aux voyageurs étrangers venant en France. Orange annonce aujourd’hui le renouvellement de son offre prépayée dédiée au tourisme en rebaptisant cette offre Orange Holiday, mais surtout en élargissant sa cible.

En effet, Orange Holiday s’adresse désormais aussi bien aux touristes étrangers qui viennent en France qu’aux résidents français voyageant dans le reste de l’Europe.

Hormis cette différence, son prix reste de 40 euros pour une offre initiale qui comprend : 2 h d’appels depuis l’Europe vers le monde entier, 1 000 SMS depuis l’Europe vers le monde entier, 1 Go d’internet depuis l’Europe, le Wi-Fi d’Orange en illimité (sous réserve de ne pas avoir consommé tout le reste).

Au-delà du délai de 14 jours et/ou des quotas, il est possible d’acheter une recharge à 20 euros, qui inclut 1 h d’appels, 500 SMS et 500 Mo pour 14 jours.
Il est à noter que la mutualisation est impossible puisque le partage de connexion et la voix sur IP sont interdits.

Il est à préciser que les pays couverts par Orange Holiday sont : Andorre, Les Açores, îles Åland, Allemagne, Autriche, Baléares, Belgique, Bulgarie, îles Canaries, Chypre, Corfou (île), Crète, les Cyclades, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, îles Féroé, Finlande, Gibraltar, Grèce, Guernesey, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Jersey, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Madère, Malte, île de Man, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, île de Rhodes, Roumanie, Royaume-Uni, Saint-Marin, Sardaigne, Sicile, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Vatican.

Pour finir, il faut encore dire que l’offre Orange Holiday est disponible dès à présent dans toutes les boutiques Orange, auprès de buralistes, de supérettes et de stations-service. L’offre est accompagnée d’un livret en plusieurs langues alors les SMS de suivi conso sont en anglais.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentChrome Web Store : Google va chasser les injecteurs de pubs
Article suivantIBM et Apple : 8 nouvelles applications iOS pour les professionnels

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here