La NASA nous fait découvrir les incroyables reliefs de Pluton

La NASA a déjà plusieurs images capturées par sa sonde New Horizons. La dernière photo partagée présente le relief du pôle Nord de Pluton, avec toute la richesse de son relief.

Peu importe ce que l’on pensait savoir du relief de Pluton, on en sait nettement plus aujourd’hui maintenant que la sonde américaine New Horizons est passée à proximité. Pour notre plus grand plaisir, la NASA n’hésite pas à partager avec nous d’incroyables images.

La dernière photo publiée, partagée le 25 février, se focalise sur le pôle Nord de Pluton. Même si cette prise de vue montre ce qui ressemble être une boule de marbre, c’est avec une incroyable précision qu’elle montre le relief de la planète naine, les nombreuses aspérités qui attisent la curiosité des scientifiques.

Pour partager avec nous ses découvertes, la NASA a mis en couleur les zones les plus intéressantes. C’est ainsi que la couleur jaune sert à marquer un canyon de 72 kilomètres de large. Le trait bleu marque un canyon qui est en fait un canyon dans un canyon. Des canyons de 10 kilomètres de large sont surlignés en vert et en violet. En rouge, l’agence a mis en évidence des gouffres de 70 kilomètres de large et de 2,5 kilomètres de profondeur.

À l’instar de ces derniers gouffres qui pourraient avoir été créés par de l’eau qui se serait évaporée il y a bien longtemps, les scientifiques ne cherchent pas seulement à repérer les caractéristiques du relief de Pluton, mais également en expliquer la cause de leur apparition. Bien évidemment que tout est encore trop frais pour que chaque creux ou bosse possède une explication sur son origine.

Il est encore bon de noter que cette image a été prise le 14 juillet 2015, 45 minutes avant que la sonde New Horizons soit au plus près de Pluton. Au moment de la prise de vue, elle était à une distance de 33 900 kilomètres de la planète naine.

the-frozen-canyons-of-pluto-s-north-pole

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentUn clavier n’est plus nécessaire pour Google Docs grâce à la saisie vocale
Article suivantLes utilisateurs de Windows 10 se plaignent de la publicité

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here