Accueil » Technologie » La NASA s’intéresse à la réalité augmentée

La NASA s’intéresse à la réalité augmentée

Alors que la réalité augmentée ne semble pas séduire les technophiles sur Terre, la NASA s’y intéresse pour l’espace.

À l’instar des Google Glass qui semblent être reléguées aux oubliettes, la réalité augmentée ne semble pas avoir convaincu les technophiles. Cela ne signifie pas pour autant que cette technologie va être abandonnée. En effet, la NASA s’y intéresse de très près.

« Dans la mesure où le papier est de plus en plus remplacé par des directives électroniques, il y a un besoin en matière de nouveaux outils permettant de répondre aux évolutions permanentes », estime par exemple Lauri Hansen, responsable de l’ingénierie au centre spatial Johnson de la NASA.

De fait, l’intention de la NASA est d’étudier ce que la réalité augmentée peut apporter aux astronautes pour qu’ils puissent plus efficacement remplir leur mission dans l’espace.
C’est ainsi que la NASA vient d’annoncer une collaboration avec Ralph Ostherhout, un designer et développeur qui travaille sur des lunettes à réalité augmentée.

Parmi les utilisations envisagées, on retrouve les inévitables check-lists, un support guidé par une téléprésence, ou encore la possibilité de superposer des marqueurs sur des machines ou du matériel pour que l’astronaute puisse se concentrer sur son travail. Plus que de la réalité augmentée, la NASA parle de réalité assistée alors que les astronautes n’ont pas toujours la possibilité d’utiliser un ordinateur lorsqu’ils sont en apesanteur.

Des expériences sont prévues avec des lunettes développées par l’Ostherhout Design Group, des lunettes qui peuvent fonctionner de manière autonome, sans terminal portable. Devant les yeux, elles permettent d’afficher l’équivalent d’un écran de 55 pouces avec une définition de 720p, le tout en 3D.

Ces lunettes ne sont pas nouvelles, elles sont en effet également testées par l’armée américaine. Cette technologie a un coût, 5 000 dollars la paire, ce qui comprend également un capteur 5 mégapixels et un processeur Qualcomm SnapDragon 805.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

Ça pourrait vous intéresser

La NASA a observé des geysers à la surface d'Europe, une des lunes de Jupiter

Europe : la NASA a observé des geysers à la surface d’une lune de Jupiter

Grâce au télescope spatial Hubble, la NASA a pu observer ce qui semble être des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *