La NASA va vendre aux enchères des photos d’archive

C’est à Londres que la NASA va vendre aux enchères une série de photos issue de ses archives, notamment des clichés de la Terre pris de l’espace.

C’est le 24 octobre 1946 qu’une fusée V-2, programmée pour prendre des images de la Terre toutes les 1,5 seconde, a photographié pour la première fois notre planète vue de l’espace. Cette première image est au centre d’une vente aux enchères organisées par la NASA.

C’est fin février, à Londres, que l’Agence spatiale américaine a en effet décidé de vendre aux enchères 600 clichées issues de ses archives, des images qui font partie de l’histoire de l’exploration spatiale américaine.

Parmi les lots que seront mis en vente à des prix estimée entre 400 et 13 500 euros, il y aura le tout premier selfie pris dans l’espace, un cliché étonnamment clair pris par Buzz Aldrin, avec lui sur l’image alors qu’il est sur la Lune et la Terre en arrière-plan. Cette image était restée cachée dans les archives de la NASA durant 20 ans.

Des clichés pris par John Glenn, le premier homme à transporter un appareil dans l’espace, feront également partie de cette vente exceptionnelle.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentOculus Rift : Facebook développe ses propres applications de réalité virtuelle
Article suivantRachat de LoopPay : Samsung veut contrer Apple

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here