La Pebble Time adopte la couleur

Pebble annonce la Pebble Time, sa troisième montre connectée, une smartwatch qui adopte un écran couleur.

À la différence des autres fabricants de montres connectées, Pebble a fait le choix de l’écran à encre électronique non tactile. Cette stratégie permet à la firme californienne de proposer des smartwatch s avec une autonomie hors norme vu qu’elle est de l’ordre de la semaine.

Pour son troisième modèle, la Pebble Time, Pebble ne déroge pas à sa stratégie en proposant une nouvelle montre dotée d’un écran à encre électronique. Cette nouvelle mouture innove sur de nombreux points.

La Pebble Time adopte en effet la couleur, ce qui est certainement la nouveauté la plus visible.

Une autre nouveauté est qu’avec 9,5 mm d’épaisseur, elle est 20% plus fine que la première itération.
Dans le but d’être plus ergonomique à porter, la Pebble Time possède une coque arrière incurvée.

Avec son écran fait de Gorilla Glass, renforcé par une bordure en acier inoxydable, la Pebble Time est étanche, « suffisamment pour faire une course sous la pluie, une bataille de bombes à eau ou une brasse ».

Pebble annonce qu’un bracelet en silicone souple sera proposé avec chaque Pebble Time, en soulignant que « tout bracelet standard de 22 mm s’adaptera sans souci ». Le changement de bracelet peut se faire en 10 secondes.

La Pebble Time est annoncée avec une autonomie de 7 jours, un micro pour comprendre les ordres vocaux et une refonte de son interface.

Le dernier point marquant de la Pebble Time est qu’elle fait l’objet d’une campagne de financement sur KickStarter. En moins de 30 minutes, elle a récolté 1 million de dollars, plus de 8 millions en 24 heures !

Alors que Pebble n’a pas de problème de financement en ayant levé 26 millions de dollars depuis ses débuts et en ayant vendu 400 000 montres en 2013 et 1 000 000 d’exemplaires en 2014, la question est de savoir pourquoi recourir au financement participatif ?

D’après The Verge, il y a tout d’abord un aspect sentimental. L’histoire de Pebble a commencé sur KickStarter. Cette campagne serait un moyen de la continuer.
La subtilité de cette campagne serait en fait que KickStarter est en fait une super boutique en ligne, nettement plus avantageuse que n’importe quel autre magasin en grignotant moins sur les marges.

Alors que Pebble donne 10 cents sur chaque dollar perçu à KickStarter, la société devrait reverser entre 35 et 50 cents à un distributeur classique tel que Best Buy. Si les conditions sur Amazon seraient meilleurs, Pebble ne toucherait de l’argent qu’au début des ventes, alors que le montant des précommandes sur KickStarter peut immédiatement être investi dans la production de la montre.

Au final, il ne faut pas oublier de dire que la Pebble Time est proposée à 179 dollars et que les premières livraisons sont prévues pour le mois de mai.


Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBouygues Telecom change de logo
Article suivantGameOver Zeus : 3 millions de dollars de récompense pour l’arrestation d’Evgeniy Bogachev

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here