La planète Cérès recouvre une pyramide géante sur sa surface

La sonde de la NASA vient de révéler la découverte d’une pyramide géante sur la planète naine Cérès.

Cette mystérieuse découverte pose la question de savoir l’origine de cette pyramide d’une part, et pourquoi Cérès, cette planète qui tout récemment n’était qu’une petite lumière décelée par la sonde Dawn.

Une pyramide aux dimensions phénoménales

Selon les premières images prises par la sonde Dawn à 44.000 kms de la surface de Cérès et fournies par la NASA, la pyramide culminerait à une hauteur de plus de 4.000 mètres à partir du sol de la planète, digne de l’altitude de la montagne du Mont-Blanc ; elle s’étale sur une largeur de 950 kms de diamètre. Selon les propos des responsables de la NASA et décrivant la pyramide : « une montagne dotée de pentes abruptes, saillant de la surface relativement lisse de la planète naine ».

En fait, ce qui interpelle l’intrigue des astronomes et des scientifiques, c’est qu’il s’agit de la seconde découverte mystérieuse sur Cérès, après celle relative aux fameuses tâches sous forme de lumière et révélées en février dernier. Pour la présence de la pyramide, les spéculations vont bon train, la plus crédible serait la conséquence d’une activité volcanique (des traces de coulées de lave, mais aussi de glissements de terrain auraient été identifiées par les scientifiques). Une autre hypothèse un peu rocambolesque évoquerait l’existence et la réalisation de cette « œuvre architecturale » par une dynastie extraterrestre.

Quoi qu’il en soit, les astronomes de la NASA pensent qu’ils ne tarderont pas à expliquer ou du moins à comprendre les 2 intrigantes découvertes (taches lumineuses et pyramide) lorsque la planète naine aura révélé un peu plus d’elle-même. Ce qui serait possible quand la sonde Dawn en charge de suivre Cérès se sera rapprochée et mise en orbite autour de la planète, c’est-à-dire vers la fin de l’année en cours. La sonde ne sera qu’à 375 kms de la planète naine. Restons prudents, peut-être que Cérès révèlera un troisième mystère. Ne dit-on pas jamais deux … sans trois !

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker