La startup américaine Telesocial accuse Orange de plagiat !

Est que l’application Party Call proposée par Orange et Facebook serait un plagiat d’une application de Telesocial ? C’est ce que pense la startup américaine qui a décidé de poursuivre en justice le groupe télécom français.

Fondée en 2008, Telesocial est une startup basée à San Francisco qui a notamment développé une application mobile permettant aux utilisateurs des réseaux sociaux de s’appeler directement au téléphone sans devoir taper un numéro. Elle permet également de faire des téléconférences.

Durant plusieurs mois, en 2012, la startup explique avoir eu des discussions actives avec Orange au sujet d’un partenariat. Aucun accord n’a été trouvé vu qu’Orange a « abruptement coupé court aux négociations » en prétendant que le prix d’environ 1 million de dollars demandé par Telesocial était trop élevé. « Un faux prétexte » selon la startup qui affirme qu’Orange avait noué entre temps un autre partenariat avec Facebook, une alliance qui a débouché par la suite sur l’annonce de l’application Party Call, une application très similaire à la sienne.

C’est en accusant Orange de plagiat, d’avoir volé ses technologies, que Telesocial a décidé d’intenter une action en justice pour réclamer des dédommagements. La startup accuse notamment le groupe français d’avoir utilisé des informations confidentielles obtenues durant les négociations, mais aussi des données supplémentaires obtenues par le biais de plusieurs salariés du groupe français, également poursuivis à titre individuel, en accédant illégalement à ses serveurs. « Orange a piraté les serveurs informatiques de Telesocial encore et encore, volé des programmes privés et des fonctionnalités, et utilisé ces informations obtenues de manière illégale pour reconstituer un produit contrefait, qu’Orange et Facebook affirmeraient plus tard avoir développé à partir de rien », affirme la plainte qui a été déposée auprès d’un tribunal californien.

Alors que Telesocial ne chiffre pas les dédommagements que la société estime avoir droits, Orange répond en réfutant ces accusations. Par le biais de son porte-parole, le groupe déclare : « Au cours des six derniers mois, Telesocial a été débouté à deux reprises de ses prétentions par deux tribunaux français, dont la cour d’appel de Paris. Ceci nous conforte dans notre conviction que la plainte de Telesocial est infondée ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPosition dominante de Google : l’étau se resserre aussi aux États-Unis
Article suivantDoux rêve ou arnaque pour le smartphone virtuel Cicret

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here