La technologie a su réagir aux attaques de Paris

Les attentats de Paris ont été un énorme drame humain. Grâce à la technologie, cela a été moins pire que cela aurait pu être.

Suite aux meurtriers d’attentats de Paris, les sauveteurs et enquêteurs se sont mobilisés, mais pas seulement. Monsieur et madame tout le monde ont tenté d’apporter son aide à sa manière, par exemple en allant massivement donner du sang. Presque invisibles dans tout cela, les entreprises technologiques ont apporté une immense aide en coulisse. Voici quelques exemples.

Uber a ramené beaucoup de personnes chez elle

Moins de 30 minutes après les premiers attentats à Paris, le service de voiture Uber a fermé son système de surpaiement. Les chauffeurs ont alors travaillé toute la nuit pour ramener des personnes chez elle. En effet, en cas de forte de demande, un mécanisme de tarification automatique fait augmenter les prix en cas de forte demande.

En plus, Uber a décoré ses voitures numériques du drapeau français dans son application.

Airbnb a aidé à trouver des logements

Où dormir vendredi soir alors que des quartiers entiers étaient bloqués ? Airbnb a lancé un portail spécifique pour permettre à toutes les personnes touchées par les attaques de trouver gratuitement un logement pour la nuit.

Le portail permettait aussi aux particuliers d’offrir des hébergements.

L’entreprise a renoncé à ses frais de service.

Facebook rassure les proches

En activant son outil Safety Check, Facebook a permis à de nombreux utilisateurs de rapidement avertir leurs proches qu’ils allaient bien.

Twitter a informé

Afin d’aider tous les utilisateurs à suivre les nouveaux développements des attaques, Twitter a activé son outil Moments.

À l’instar des hashtags #PrayForParis ou #PorteOuverte, le réseau social a été très sollicité par tout le monde.

Des appels gratuits pour Google, Skype, Verizon et Sprint

Pour que les gens puissent communiquer, Google, Skype, Verizon et Sprint ont proposé leur aide en offrant des communications gratuites en France aux utilisateurs, bien évidemment pour pouvoir rassurer au plus vite les proches.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentWindows 10 Mobile : Microsoft aurait « tué » son projet d’émulation des applications Android
Article suivantHuawei : une batterie qui se charge 10 fois plus vite que du lithium-ion

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here