L’accueil du CHR de Liège est assuré par un robot Pepper

Progressivement, les robots commencent à s’installer progressivement dans les entreprises. C’est notamment le cas du robot humanoïde Pepper qui est de plus en plus utilisé à l’accueil. Justement, c’est pour intégrer l’équipe de son accueil que le CHR de la Citadelle à Liège a fait l’acquisition d’un modèle de ce robot intelligent.

Au Japon, Nestlé a par exemple embauché 1 000 Pepper pour vendre du café. Plus proche de nous, la SNCF teste 3 Pepper pour renseigner les voyageurs dans les Pays de la Loire. L’arrivée du robot conçu par la société française Aldebaran Robotics était prévisible même si le CHR de Liège fait officie de pionner avec cette première mondiale.

C’est depuis ce lundi 13 juin que Pepper épaule l’équipe de l’accueil en proposant principalement des renseignements, de quoi permettre à ses collègues humains de se concentrer sur d’autres tâches. « Les retours sont déjà très bons avec les autres robots », a précisé la direction. Selon la RTBF, les enfants ont été les premiers à l’adopter. « C’est rassurant et super bien fait », a par exemple déclaré un jeune garçon à la radio et à la télévision belge.

En matière de robot en milieu hospitalier, le CHR de Liège fait véritablement office de pionnier. L’hôpital liégeois dispose en effet déjà de trois autres androïdes, plus petits que Pepper, pour épauler les équipes de soins en gériatrie, pédiatrie et physiothérapie.

Il est à préciser que le Pepper du CHR de Liège n’est pas simplement le robot humanoïde élaboré par Aldebaran Robotics. Il utilise en effet un logiciel spécifique conçu par la société Zora Bots d’Ostende. Spécialisée dans le secteur hospitalier, c’est cette même firme qui avait déjà équipé l’hôpital liégeois de ses autres androïdes. « Avec ces robots, on entre dans une nouvelle phase de la robotisation dans les hôpitaux, car leur fonction est de servir », explique Fabrice Goffin, co-CEO de Zora Bots. « Nous voulons rester des pionniers dans ce secteur », a-t-il encore ajouté.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLisa Pathfinder, vers une révolution de l’astronomie gravitationnelle
Article suivantDes cités médiévales géantes donnent encore plus d’ampleur à Angkor Vat
Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j'ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l'information et l'actualité. De fil en aiguille, j'ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l'amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m'intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l'univers, ce qui s'est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l'impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l'impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here