L’agriculture martienne est possible !

Allons-nous coloniser Mars ? Des chercheurs hollandais ont testé des légumes et céréales qui peuvent être cultivés sur la planète rouge !

On en sait de plus en plus sur la planète Mars, son air, son sol, son histoire… Et les projets de colonisation ne manquent pas comme le montre l’ambition d’Elon Musk notamment. La question fondamentale qui se pose en relation avec la survie sur la planète Mars est celle de la nourriture évidemment. Elle a été récemment élucidée : oui, il est possible de cultiver des légumes sur Mars !

Le professeur Wamelink et Mars One expérimentent l’agriculture martienne

Le professeur Wieger Wamelink, chercheur à l’université de Wageningen aux Pays-Bas, et Mars One, société qui projette de prendre part à la colonisation de Mars, se sont lancés dans des expérimentations assez particulières. Grâce à eux, on sait que le sol martien permet de faire pousser des plantes comestibles. Ledit sol n’a pas été importé de la planète rouge : c’est la NASA qui fournit une terre similaire par sa composition à celle qui couvre Mars. Les ingrédients de la version terrestre du sol martien proviennent du désert de l’Arizona et d’un volcan Hawaïen. Un cocktail riche en métaux lourds qui, étonnamment, ne bloque pas la pousse de légumes, céréales et autres plantes sauvages.

La concentration en métaux lourds n’est pas dangereuse

Cela fait un bon moment que Wieger Wamelink planche sur ce sujet. Depuis 2013, les expériences de son équipe ont fait sortir du cresson, des radis et du seigle du sol simili-martien. Si leurs couleurs et formes ne différaient guère de leurs équivalents terrestres, rien ne garantissait leur comestibilité. En effet, le sol de la planète rouge continent de haut niveau de métaux lourds tels que le zinc, l’aluminium, l’arsenic ou le fer. Si ces niveaux se retrouvaient dans les aliments qui y sont cultivés, grignoter un radis martien serait hautement toxique. L’équipe du professeur Wamelink s’est chargée de vérifier cette toxicité et, à leur grande surprise, les taux de métaux lourds sont très bas ! Tomates, petits-pois, seigle et radis martiens présentent même des niveaux inférieurs que ceux associés au terreau utilisé sur Terre. (Communiqué de Mars One)

Bientôt, la dégustation de la nourriture martienne !

« Ces résultats remarquables sont très prometteurs. Nous pouvons en réalité manger ces radis, petits pois, seigle et tomates et je suis vraiment curieux de découvrir le goût qu’ils ont ! » Comme le signale Wieger Wamelink, la dégustation des légumes et céréales qui ont été testés ne saurait tarder. Un nouveau pas dans la simulation de la vie sur Mars. Il reste également 6 espèces qui ont été cultivées mais pas encore analysées, faute de moyen. Un appel au financement participatif a d’ailleurs été lancé pour poursuivre les tests.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentISS : rétrospective hebdomadaire de la mission principale
Article suivantUne nébuleuse autour d’un magnétar, une première
Avec des parents scientifiques, j'ai été bercée depuis mon plus jeune âge dans domaines de compétence qui me dépassaient complètement. Bien qu'ayant choisi une carrière de journaliste, je me suis naturellement toujours retrouvée à parler de ce genre de sujets. Les thèmes qui me passionnent le plus ? La physique par mon père, la biologie pas ma mère. Mais je l'avoue, je suis loin d'être aussi compétente qu'eux. Après avoir roulé ma bosse en travaillant pour diverses publications, je me suis retrouvée à écrire pour des sites internet. Je trouve que cette approche du journalisme colle plus à l'ère du temps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here