L’AMF aurait ouvert une enquête sur le rachat de SFR par Numericable

Alors que l’AMF s’était déjà manifesté en rappelant la nécessité d’informer le marché des caractéristiques des offres en présence, l’Autorité des Marchés Financiers aurait ouvert une enquête pour vérifier si certaines informations clés n’ont pas été cachées.

Tout le monde se rappelle que la communication a été au centre du rachat de SFR, une bataille médiatique entre Bouygues et Numericable/Altice. Cette communication n’avait pourtant pas empêché l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) à se manifester pour rappeler aux protagonistes rappelant la nécessité d’informer le marché des caractéristiques des offres en présence.

Alors que l’opacité des offres avait également inquiété l’ADAM, organisme qui représente les petits actionnaires, la Lettre de l’Expansion annonce que le gendarme boursier français aurait ouvert une enquête pour vérifier si certaines informations clés n’ont pas été cachées au marché. Dans cette démarche, l’AMF aurait déjà récupéré des informations auprès de l’ensemble des protagonistes, des groupes concernés aux conseillers financiers.

Il faut par exemple rappeler que si les intervenants ont souvent parlé des montants de leurs propositions, les conditions les accompagnant n’ont jamais été clairement exposées, d’où l’utilité de cette enquête.

Rachat de SFR par Numericable : le gendarme boursier renifle
Rachat de SFR par Numericable : le gendarme boursier renifle

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAchats in-app : Apple joue au délateur
Article suivantFree et Iliad écopent d’une amende pour pratique commerciale trompeuse

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here