Lancement réussi pour le satellite Lisa Pathfinder

C’est jeudi à 01h04 heure de Kourou, 05h04 heure de Paris, qu’une fusée Vega a décollé avec à son bord le satellite Lisa Pathfinder. Il s’agit d’un nouveau succès pour Arianespace.

Initialement prévu pour mercredi, le lancement du satellite Lisa Pathfinder s’est finalement fait ce jeudi matin, avec une journée de retard. C’est à 01h04 heure de Kourou, 05h04 heure de Paris, qu’une fusée Vega a décollé avec le satellite à son bord.

Il s’agit du sixième lancement réussi de Vega, du sixième lancement réussi pour le lanceur léger européen. « Au nom d’Arianespace, je me réjouis du succès de ce sixième lancement de Vega, aujourd’hui au service de la science et de l’Agence Spatiale Européenne », a déclaré Stéphane Israël, directeur général d’Arianespace. « Bravo aux équipes d’Airbus Defence & Space pour la réalisation de ce démonstrateur technologique très innovant, Lisa Pathfinder va nous permettre d’ouvrir une nouvelle fenêtre sur l’Univers », a-t-il encore ajouté.

Ouvrir la voie à la détection des ondes gravitationnelles

Le voyage de Lisa Pathfinder va être long. Lancé ce matin, le satellite doit maintenant rejoindre son orbite opérationnelle, à environ 1,5 million de kilomètres de la Terre en direction du Soleil. Ce périple va durer environ six semaines. Une fois à destination, il va tenter d’ouvrir la voie à la détection des ondes gravitationnelles, prédites par Einstein, mais encore jamais détectées.

« La recherche fondamentale a pour objet la compréhension du monde dans lequel nous vivons. Les découvertes théoriques d’Albert Einstein sont, aujourd’hui encore, tout à fait fascinantes. Avec Lisa Pathfinder nous tâcherons, grâce à de nouvelles connaissances, de confirmer l’une des prédictions d’Einstein : l’existence des ondes gravitationnelles », a déclaré Johann-Dietrich Woerner, le directeur général de l’Agence spatiale européenne (ESA).

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle Glass : de lunettes… à simple monocle ?
Article suivantFree Mobile brade son forfait 4G à 50 Go pour seulement 3,99 €/mois

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here