Land Rover lève le voile sur son Discovery Sport (Vidéo)

Amené à devoir remplacer le Freelander, c’est au Nouveau-Mexique que Land Rover a levé le voile sur son Discovery Sport.

C’est au Nouveau-Mexique que Land Rover a levé le voile sur son Discovery Sport, le successeur du Freelander. Mais plus qu’un simple nouveau modèle, il faut aussi y voir un changement d’orientation avec l’appellation Discovery qui devient une famille de modèles.

Reprenant les nouveaux codes stylistiques de la marque initiés par le Range Rover Evoque, ce Discovery Sport est dans la droite ligne des modèles actuels.

Malgré de nombreux points communs avec le SUV urbain, le Discovery Sport conserve toutes ses aptitudes tout-terrain, par exemple le franchissement de gué de 60 cm de profondeur.

Sans être aussi luxueux qu’un Range Rover, le Discover Sport fait tout de même mieux que le Freelander, notamment en étant équipé d’un écran tactile 8 pouces, une deuxième rangée de sièges coulissante, ou encore la disponibilité d’une version sept places.

Sans être très loquace sur la motorisation, Land Rover annonce des moteurs quatre cylindres essence et diesel avec une transmission intégrale, le tout couplé par une boîte automatique à neuf rapports ou à une boîte manuelle à six rapports.

Annoncé à partir de 34 600 €, le Discover Sport sera affublé d’une version deux roues motrices, et équipé d’un moteur turbo diesel ED4 l’année prochaine.

Land Rover Discovery Sport : ne l'appelez plus Freelander
Land Rover Discovery Sport : ne l’appelez plus Freelander

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPhotos de célébrités dénudées : ce vol rappelle que les célébrités sont des cibles de choix
Article suivantPrésentation de la Mercedes AMG GT dans une semaine (vidéo)

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here