Lara Croft GO : l’héroïne de Tomb Raider arrive sur nos mobiles

Square-Enix propose « Lara Croft GO », un jeu qui nous permet de retrouver l’héroïne de Tomb Raider sur nos mobiles.

« Lara Croft GO » n’a rien à voir avec les célèbres jeux d’aventure Tomb Raider, hormis le fait d’être développé par Square-Enix et de mettre en scène la célèbre héroïne qu’est Lara Croft.

Pas besoin de PC ou de console next-gen pour jouer à « Lara Croft GO », le jeu est conçu pour fonctionner sur mobiles, qu’ils fonctionnent avec iOS, Android ou Windows Phone.

En fait, Square-Enix a repris le concept instauré par « Hitman GO », à savoir de l’action et de l’aventure au tour par tour, mais pour le transposer à Lara Croft. C’est ainsi que « Lara Croft GO » vous propose d’explorer les ruines d’une civilisation oubliée en tant qu’aventurière.

« Avec Lara Croft GO, nous avions comme objectif de reproduire les thèmes de l’exploration et du combat de cette célèbre franchise d’une manière amusante et accessible, tout en restant malgré tout un défi aux joueurs », explique Patrick Naud, le chef de studio de Square-Enix Montréal.

« Le résultat ? Une expérience de jeu distincte et bien agencée, qui nous le pensons, fera écho non seulement chez les fans de Lara Croft et de la série GO, mais aussi auprès de tous les joueurs sur mobile en général. », ajoute-t-il.

« Lara Croft GO » a déjà reçu un accueil très favorable de la part des médias. Ils considèrent qu’il s’agit de l’un des meilleurs jeux du moment sur mobiles.

Le jeu est disponible au téléchargement au prix de 4,99 euros.

Disponible sur l’App Store, le Google Play et le Windows Store, Lara Croft GO est facturé au prix de 4,99€.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSmart : une Fortwo Cabrio pour le Salon de Francfort
Article suivantSalon E-commerce : l’Espace Carrière évolue

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here