Le BlackBerry Venice se dévoile sur toutes les coutures !

Quand est-ce que BlackBerry présentera son Venice ? On ne le sait pas encore. Par contre, il ne cesse de se dévoiler sur le web.

On sait depuis un certain temps déjà que BlackBerry travaille sur un nouveau smartphone baptisé Venice. Sa principale particularité est qu’il fonctionnera avec le système d’exploitation Android.

Plusieurs clichés ont déjà été diffusés sur le net pour dévoiler le Venice. Mais grâce aux images publiées par Android Authority, on peut découvrir le futur smartphone de BlackBerry sur toutes les coutures.

On découvre ainsi que le Venice sera équipé d’un écran tactile et d’un clavier physique complet.

Côté interface, BlackBerry n’a à priori pas réinventé la roue en reprenant tous les éléments graphiques d’Android, tant les écrans d’accueil, que le centre de notifications et les icônes des applications. Certaines particularités ont tout de même été apportées.

Il s’agit par exemple du lanceur qui donnera un accès direct à la recherche Google et à BlackBerry Messenger. Une liste récapitulant les applications et les widgets installés sur le terminal sera aussi disponible, ainsi qu’un onglet avec des raccourcis bien pour renvoyer l’utilisateur vers des applications spécifiques, comme BBM par exemple.

Vu que l’écran de démarrage mettra une scène un robot protégé par un bouclier, BlackBerry va certainement apporter des éléments de sécurité au Venice, sans que l’on sache exactement lesquels pour le moment.

Pour rappel, le Venice est attendu avec un clavier physique coulissant, un écran QHD de 5,4 pouces d’une résolution de 2 560 x 1 440 points, de 3 Go de mémoire vive, d’un capteur photo de 18 mégapixels.

Source : Androidauthority

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAmazon : la photo d’une nouvelle Kindle Fire 10 pouces fuite sur le web
Article suivantBMW : un X1 de seconde génération qui en impose

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here