Le cargo spatial Progress devrait tomber dans l’océan Atlantique

Alors que des doutes concernaient la zone où les restes du cargo spatial Progress allaient tomber, il semble que cela sera au-dessus de l’océan Atlantique.

Alors que le cargo spatial russe Progress aurait dû ravitailler la Station spatiale internationale (ISS), les opérateurs ont perdu tout contrôle sur le vaisseau. Ainsi, celui-ci devrait retomber sur terre.

Vu que l’engin est livré à lui-même, quelques inquiétudes ont été formulées au sujet de son point de chute. D’après les estimations actuelles, les débris du cargo spatial russe inhabité Progress devraient tomber dans l’océan Atlantique le 9 mai.

Pour autant que ces estimations se confirment, cela ne devrait donc représenter aucun danger, d’autant plus que le cargo de sept tonnes devrait brûler en grande partie durant sa rentrée dans l’atmosphère terrestre. Seules les pièces en titane et en acier inoxydable ne devraient pas se consumer.

Selon les estimations actuelles, les restes du cargo spatial devraient s’écraser à environ 1 600 kilomètres à l’est de Cuba, vers 18h30 heure GMT.

Vu que le vaisseau est hors contrôle, il est bon de préciser que sa trajectoire peut encore évoluer d’ici samedi prochain.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMars : les rayons cosmiques sont dommageables pour les cosmonautes
Article suivantSamsung : petit souci de mémoire pour le Galaxy S6
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here