Le directeur de l’activité Xbox au Japon démissionne

Nommé en 2006 en tant que directeur de l’activité Xbox au Japon pour tenter de redresser la barre, Takashi Sensui a démissionné ce dimanche.

Face à la concurrence des consoles de jeu japonaises, Microsoft a traditionnellement toujours eu de la peine à s’imposer au Japon, notamment face à la Wii et à la PlayStation 3 pour la Xbox 360, et maintenant face à la Wii U et la PlayStation 4 pour la Xbox One. C’était pour tenter de redresser la barre que la firme de Redmond avait nommé, en 2006, Takashi Sensui en tant que directeur de l’activité Xbox au Japon.

C’est ce lundi que l’on apprend que Takashi Sensui a démissionné dimanche de son poste de « responsable de la division nippone des jeux interactifs ». Selon un communiqué de Microsoft, il reste au sein de l’entreprise et travaillera désormais au siège américain dans le même domaine.

L’éditeur de Redmond précise également que le poste ne sera pas remplacé et nie que ce départ soit lié aux mauvais résultats de la Xbox One au Japon. Microsoft évoque « une réorganisation globale de l’activité Xbox ».

Selon les connaisseurs du marché japonais, la contre-performance des Xbox est attribuée à une réputation ternie par des précédents problèmes techniques, une inadaptation de la console aux attentes du marché nippon, mais aussi un catalogue de jeux jugé trop pauvre.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiOS : grand retour du lecteur multimédia VLC
Article suivantHayabusa 2 : décollage encore reporté

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here